samedi 28 mars 2015

Museum Mile de Paris : quoi de neuf en cette fin mars 2015 ?

Le Museum Mile de Paris, c'est cette zone de la capitale dont la densité en musées d'exception fait écho au Museum Mile of New York, le long de la 5th avenue.  
En effet, entre la place du Trocadero et le Pont de l'Alma, ce ne sont pas moins de  9 musées qui sont présents dans le secteur, et ils participent pour la plupart à la #MuseumWeek.







Le Musée de l'Homme est fermé pour rénovation. Sa réouverture est prévue pour le 17 octobre 2015.

Le Musée de la Marine retrace 2000 ans d'histoire du commerce maritime, "de l'amphore au conteneur".



La Cité de l'architecture & du Patrimoine propose de découvrir une maison Normande, la villa Sayer unique habitation individuelle construite en France par l’architecte de renommée internationale Marcel Breuer (1902-1981).




Le musée national des arts asiatiques – Guimet propose une exposition sur 2000 ans de théâtre en Asie.





Au Palais Galliera, le Musée de la mode de la Ville de Paris, on nous propose de (re) découvrir Jeann Lanvin, "la plus ancienne maison de couture française encore en activité".





Le Palais de Tokyo  rend hommage au sculpteur Takis, qui aura 90 ans en 2015, et qui est notamment connu des parisiens pour son monumental bassin de signaux lumineux sur l’esplanade de la Défense, réalisé en 1988.






Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris rend en ce moment hommage à Georges Noel, artiste français, né en 1924 à Béziers et mort en 2010 à Paris.








Le musée Mona Bismarck American Center for Art & Culture propose de découvrir l'artiste scénique John Cage.  







Enfin, le musée du Quai Branly propose un focus sur "l'Ethiopie, à la confluence des temporalités"



Bonnes visites !


vendredi 27 mars 2015

Ces villes de banlieue parisienne où le PS oublie son "front républicain"

Cela ne vous avait pas échappé :  le premier ministre Manuel Valls a appelé au "front républicain" dans le cadre des départementales 2015 (1). Mais c'est quoi au juste, ce front républicain ? Difficile d'y répondre avec précision, sachant qu'on a déjà du mal à dire ce qu'est un parti républicain (2). On pensait pourtant qu'Alliance Royale, un parti clairement anti-républicain, ne présentait pas de candidats aux départementales 2015 ...

Alors on nous dit, un parti républicain, c'est un parti qui s'inscrit pleinement dans les valeurs de la République (Liberté, Egalité, Fraternité ?) et qu'a contrario, les partis qui ne sont pas dans cette tradition sont anti-républicains. Du coup, le Front National se retrouve classé dans les partis antirépublicains, bien qu'ils aient un programme plus socialiste et plus étatiste que le Front de Gauche. C'est l'historique du FN qui pose problème, ainsi que les déclarations de certains candidats. Fondé au début des années 70 par des partisans de l'OAS, par ailleurs admirateurs pour certains de la Waffen-SS, le FN rassemble actuellement des chevenementistes énarques  admirateurs d'une certaine vision du gaullisme (Florian Philippot), des traditionalistes de droite (Marion Maréchal le Pen), ainsi que, comme la presse l'a abondamment souligné, des pédophiles potentiels, des antisémites et des racistes. 

Au vu du CV de certains des candidats FN, c'est vrai qu'il y a de quoi être plus que circonspect. 

Mais si on doit juger certains candidats aux départementales à la fois sur leur CV et sur l'idéologie des fondateurs de leur parti politique, ne faudrait-il pas que l'on juge tous les candidats départementales à la fois sur leur CV et sur l'idéologie des fondateurs de leur parti politique ?

Ainsi, on verrait qu'aux cotés de ce parti politique fondé par un admirateur du IIIeme Reich, il existe, dans le paysage politique français, un autre parti politique, dont l'histoire trouve ses racines dans un autre totalitarisme, le communisme, et dont les prises de positions dans le passé font également froid dans le dos : soutien ou non-dénonciation des pires régimes de la planète (URSS, Cuba, Cambodge des Khmers Rouges, Vietnam etc). Ce parti politique, c'est le Parti Communiste Français (PCF) et par extension le Front de Gauche, la coalition de partis politiques d'extrême gauche que le PCF a rejoint. 

Outre le fait que le Front de Gauche s'appuie donc sur un contexte historique tout aussi douteux que celui qui anime le Front National, on trouve à l'extrême gauche les mêmes déviances qu'à l'extrême droite : pédophilie (3), antisémitisme (4),  racisme (principalement la germanophobie, mais pas que). 

Dès lors, puisque le Parti Socialiste se dit être un parti attaché à la démocratie, au respect de l'Homme et aux valeurs de la République, il doit nécessairement dénoncer le Front de Gauche de la même façon qu'il dénonce le Front National.

Or, il y a un certain nombre de villes dans lesquelles un candidat extrémiste de gauche affronte une autre couleur politique, et dans lesquelles le PS devrait donc nécessairement appeler à faire barrage au candidat Front de Gauche.
Passons sur le cas spécifique de Genevilliers (5), dans les Hauts de Seine, où un Front National affrontera son alter ego de gauche aux départementales dimanche ... quel (non) choix entre deux étatistes partageant la même vision dirigiste et étatiste de la politique ! Idem à Choisy le Roi (Val de Marne).
Mais quid des cas du type le Blanc Mesnil (Seine Saint Denis) où le FDG affronte l'UMP ?
Et dans le Val de Marne, à Fontenay sous Bois, à Vitry sus Seine 1ou à Champigny sur Marne 1

La balle est dans le camp de Manuel Valls, le même premier ministre de gauche tellement mobilisé contre le "fascisme" et l'extrémisme (de "droite" avant tout) qu'il en oublie de regarder l'idéologie de ses alliés d'extrême gauche.
Et s'il ne veut pas s'attaquer à ce dossier douloureux pour le Parti Socialiste donneur de leçons, peut-être pourrait-il alors supprimer ces 100 mesures prises sous Vichy mais toujours en vigueur, telles que l'obligation de porter sur soi une carte d'identité ? 



(2) Le Parisien Libéral Au fait, c'est quoi un parti républicain ? 11 juin 2012

jeudi 26 mars 2015

Le fichier "coups de pouce" des Hôpitaux de Paris ? Pas de surprises !

Avez-vous lu la nouvelle révélée par Rue89

Leurs journalistes ont mis la mis la main sur un fichier de l’AP-HP publié par erreur sur Internet. "Demandes d’emploi, de logement : ce document illustre la manière dont les élus interviennent auprès du service public"

L'AP-HP, c'est quoi ? 
C'est cet énorme organisme dont le conseil de surveillance est présidé par Anne Hidago, et qui gère plusieurs hôpitaux parisiens, dont le célèbre Hotel-Dieu, l’hôpital que  la maire de Paris s'était engagée à maintenir en activité mais qui va finalement peut-être fermer (2). 

Des milliards d'euros de budget, des connexions politiques, un parc immobilier de milliers de logement (3), et ce depuis des années (4) ? La tentation était sans doute trop forte, et les pressions inévitables. Il apparaît en effet évident que dans une ville où le logement est un des principaux problèmes des habitants, être en mesure de "donner des coups de pouce" est une source de pouvoir que nul ne se priverait d'exploiter.
Voila pourquoi le marché est le meilleur arbitre possible en matière de logement. La justice, n'est-ce pas que chacun puisse se loger là où il peut, en fonction de ses moyens, et non pas parce qu'il a une connexion avec tel ou tel politicien ?







Sur le même sujet 



mercredi 25 mars 2015

Felipe VI, Roi d'Espagne, interrompt sa visite en France

Suite au dramatique crash du vol vol 4U9525 de Germanwings entre Barcelone et Dusseldorf, dans les Alpes Françaises, le roi d'Espage, Felipe VI, a préféré interrompre sa visite en France. En effet, ce mardi, le président Hollande et et son premier ministre Manuel Valls devaient accueillir le roi et la reine d’Espagne à Paris (1) , Felipe VI d'Espagne et la Reine Letizia d'Espagne, notamment pour visiter l’exposition Velasquez au Grand Palais (2). Apparemment, cette rétrospective est une première par son ampleur, d'autant plus que ses tableaux quittent manifestement rarement le musée le Prado de Madrid ou des collections privées. 

Evidemment, après l'accident du massif des 3 Evéchés, il n'était plus question de la visite officielle. 


Dommage que cette visite officielle soit annulée. Le motif, un deuil Européen que nous partageons tous aux cotés de nos voisins allemands et espagnols, est parfaitement légitime.



Mais même si Felipe VI n'a absolument aucun rôle constitutionnel, il aurait sans doute eu des choses à dire à la tête de l’exécutif français.
En effet, qui peut nier que alors que la France, depuis 2008, se montre incapable de se réformer, l'Espagne, elle, a supporté une politique de recentrage de l'Etat sur ses seules missions régaliennes, ainsi que d'une austérité sans précédent ?
Peut être qu'à la faveur d'une telle visite, le président Hollande aurait pu comprendre pourquoi l'Espagne reçoit moins de touristes que nous mais en tire plus de recettes, ou pourquoi ce pays se remet à exporter des voitures, y compris "françaises" PSA ou Renault (3).
Pendant qu'on s'interroge, en France, sur notre "modèle" social et qu'on s'imagine que l'Etat doit s'occuper de tout, en Espagne, l'EDF local, Endesa, est privatisé, ainsi que le gestionnaire des aéroports (4), l'eau (Aguas de Barcelona appartient à une entreprise française) ou le contrôle aérien (5), les télécoms bien sur (Il y a belle lurette que l'Etat espagnol n'intervient plus dans Telefonica).

Tout est très loin d’être rose en Espagne, et il faudra des années pour effacer les conséquences de la bulle immobilière des années 2000 alimentée par la politique accommodante de la FED et par la convergence des taux d'intérêts en Europe. Il faudra tout autant de temps pour arriver à un taux de chômage espagnol proche de la moyenne européenne. Certes, un pays ne peut pas se résumer à ses exportations d'huile d'olive ou de voitures crossover. De plus, Le cousin de Louis XX (et descendant de Louis XIV), qui règne sur l'Espagne depuis moins d'un an, a à faire face à un certain nombre de défis à commencer par l'unité de l'Espagne et la possible future sortie de la Catalogne de l'Espagne.

Mais force est de constater qu'entre ces deux monarchies, une officielle, avec un roi, l'autre républicaine, avec des marquis qui se servent de fonctionnaires porte-parapluie parce qu'ils sont plus égaux que les autres (comme la maire de Paris (6)), les sujets de discussion ne devraient pas manquer.

Un ministre français se cache sur cette photo.
Saurez-vous le retrouver ?




mardi 24 mars 2015

Les #QAG qu'on entendra pas cette après-midi à l'@AssembleeNat

Félicitations Mr le 1er Ministre ! Dans la plupart des démocraties parlementaires, une défaite électorale de l'ampleur de celle observée dimanche aurait conduit à la démission immédiate du gouvernement, d'autant plus que celui-ci s'est fortement impliqué, quand il n'était pas lui-même candidat. Mais puisqu'il n'y aura aucun changement, peut être que les députés auront d'autant plus à cœur de contrôler l'action de l’exécutif, notamment en posant les questions au gouvernement (QAG) suivantes : 



  • Question au Premier Ministre, Manuel Valls : Monsieur le Premier Ministre, vous avez fait de la lutte contre l'extrême droite votre priorité. Que répondez-vous à celles et ceux qui, en dehors de cet hémicycle de l'Assemblée Nationale, pensent que le projet de loi sur le renseignement va au delà de ce dont les régimes d'extrême droite européenne des années 30 auraient pu rêver ? Que dites-vous à ceux qui, y compris au sein de votre majorité de gauche, notent que vous dotez la France d'outils liberticides alors que le risque extrémiste pèse, donnant par avance au parti politique que vous combattez tous les outils pour instaurer une dictature légale en France ? Monsieur le Premier Ministre, accepterez-vous l'idée que l'on ne combat pas le terrorisme en diminuant les libertés des citoyens, mais au contraire en se battant pour la préservation des libertés ? Etes-vous toujours attaché à l'Etat de droit (1) ? 
  • Question à Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur : Monsieur le Ministre, comme l'a rappelé le Pape François ce week end, la lutte contre la corruption doit être une priorité politique. Or, Cette semaine, 5 policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Stains (Seine Saint Denis) ont été arrêtés, suspectés de corruption (2). Si ces 5 individus ne doivent pas jeter l’opprobre sur l'ensemble des fonctionnaires, force est de constater qu'ils rappellent le relativement mauvais classement (pour une démocratie occidentale) de la France au classement de Transparency International. Monsieur le Ministre, quelles actions fortes allez-vous prendre afin de lutter contre la corruption dans la police  
  • Question au Ministre de l'Éducation nationale, Najat Belkacem : Madame le Ministre, un directeur d'école soupçonné de viols à Villefontaine est actuellement en garde à vue (3). En attendant que la justice l'innocente ou juge de sa culpabilité, il faut reconnaître que ce n'est pas la première fois, depuis que vous êtes en poste, que de tels faits se produisent. Quand est-ce que l'Education Nationale va cesser de muter ses instituteurs pédophiles ? Allez-vous présenter des excuses au nom de l'Education Nationale, avant de présenter votre démission ? Avant cela, allez-vous proposer de supprimer le statut de fonctionnaire des instituteurs et professeurs, pour en faire des salariés régis par les règles qui s'imposent à la majorité des salariés de ce pays ? 
  • Question au Garde des Sceaux, Christiane Taubira : Madame le Ministre, la semaine dernière, des voyageurs circulant sur la ligne D du RER se sont fait méthodiquement dépouillés à Juvisy par une bande de 20 à 30 délinquants. Cette attaque pose une fois de plus la question de la légitime défense. Allez-vous proposer que l'on revoit toutes les restrictions qui pèsent sur elle, puisque, en toute logique, on ne pourra jamais mettre un policier derrière chaque voyageur ? 
  • Question au Ministre des Sports, Patrick Kanner : Monsieur le Ministre, au lieu de commenter les propos de Zlatan Ibrahimovic, tout en donnant raison à celles et ceux qui disent "la France, tu l'aimes ou tu la quittes", n'auriez-vous dû pas plutôt vous concentrer sur votre campagne départementale à Lille ? Mais puisque vous êtes toujours ministre des sports, allez-vous expliquer que si sur les plus de 9000 courses de running organisées en France, seulement 10% sont organisées par les clubs de la fédération, ce n'est pas grave et que les gens peuvent bien s'organiser en dehors des structures para publiques si cela leur chante ? Allez-vous dénoncer le lobbying de Bernard Amsalem  qui veut que chaque coureur en France s'affilie à la Fédération Française d’Athlétisme (5) ? 
  • Question au Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal :  Madame le Ministre, allez-vous vous expliquer sur le timing de la mise en place de la circulation alternée à Paris (5) ? Et puisque vous nous dites vouloir lutter contre la pollution atmosphérique à Paris, allez-vous aussi expliquer que l'on ne peut pas forcément faire grand chose puisqu'une partie non négligeable des polluants provient non pas des méchants automobilistes mais des gentils agriculteurs de la Beauce (6) ? 
  • Question au Ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin : votre  dernière idée en date pour lutter contre le terrorisme, c'est de lutter contre les paiements en liquide, en les interdisant pour les sommes au dessus de 1000 euros. Pourquoi avoir prévu un seuil différent pour les non-résidents français ? Parce que vous avez conscience que votre idée ne sert pas à lutter contre le terrorisme mais à combattre ces paiements en liquide, sans TVA, que les français peuvent être amenés à faire dans le cadre de travaux par exemple ? Ou bien avez-vous peur d'un possible bank run au fur et à mesure que les français seront informés des diverses faillites bancaires qui se multiplient ces jours-ci à Andorre, en Autriche ou en Allemagne (7) ?
  • Question au Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : Monsieur le Ministre, ayons une pensée pour les victimes du crash de l'Airbus A320 Germanwings Barcelone-Dusseldorf (8). Alors que le roi d'Espagne Felipe VI entame aujourd'hui une visite officielle en France, allez-vous expliquer la raison pour laquelle la France, première destination touristique mondiale, n'est qu'au troisième rang en ce qui concerne les recettes issues du tourisme, derrière l'Espagne et les Etats-Unis ? Pensez-vous que le fait que la France soit potentiellement en train de rater le tournant de l’e-tourisme joue en sa défaveur   (9) ?
  • Question au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : Monsieur le Ministre, le parlement attend toujours de pouvoir discuter des déclarations de guerre de la France envers les nombreux pays où elle intervient militairement. A quand l'explication et un vote ?
  • Question au Ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine : Madame le Ministre,  votre projet de loi santé donne lieu à des amendements inquiétants en ce qui recèlent d'options dirigistes et punitifs. Allez-vous expliquer aux députés de votre majorité, plus royalistes que le roi, que surveiller et punir le vapotage (10) est, en l'absence d'éléments soulignant une quelconque dangerosité des e-cigarettes, un élément liberticide de plus ?

Les ministres expliqueront-ils leur action, ou bien affirmeront-ils en cœur que critiquer le Parti Socialiste, c'est critiquer la République et la France ? Réponse pendant les QAG. 

Episodes précédents 









(1) Ligue des Droits de l'Homme loi renseignement : tous surveillés ! 24 mars 2015
(2) Le Parisien Seine-Saint-Denis : cinq policiers de la BAC suspectés de corruption et arrêtés 23 mars 2015
(3) France TV Info Ce que l'on sait du directeur d'école soupçonné de viols sur des élèves en Isère 24 mars 2015
(4) H16 Aujourd’hui : athlétisme, lobbying et sous-sous dans la popoche 24 mars 2015
(5) Contrepoints Pollution à Paris ? Panique au gouvernement ! 23 mars 2015
(6) Ecologie Libérale AirParif : l'épisode de pollution causé par les épandages agricoles 18 mars 2015
(7) Goldbroker Attention, un vent de faillites bancaires souffle en Europe 19 mars 2015
(8) Le Monde Un A320 de Germanwings s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence 24 mars 2015
(9) Trop Libre La France rate-t-elle le tournant de l’e-tourisme ? 19 mars 2015